Texte à méditer :  

"Jusqu'à ce que la douleur le lui enseigne , l'homme ne sait pas quel trésor est l'eau"

   Lord Byron

Connexion...
 Liste des membres Membres : 1977

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 4

Total visites Total visites: 0  
Articles eau

Fermer .Biblio

Fermer Divers

Fermer Matériel / Techn.

Fermer Pollution de l'eau

Fermer Prix/services eau

Fermer Qualité de l'eau

Articles assainiss.

Fermer .Biblio

Fermer Assainissement

Fermer Compost

Fermer Toilette sèche

Installation EDP
Q / R ministérielles
Tous Azimuts
Pluviométrie
L association
Sondage
Les usages intérieurs de l'eau de pluie , vous y êtes :
 
Absolument contre !
Assez défavorable
Plutôt sceptique
Plutôt mal informé
plutôt favorable
Très favorable
Complètement convaincu
Sans opinion
Résultats
Sommes membre de
éc'eau-logis soutient
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
203 Abonnés
Webmaster - Infos
Calendrier
Recherche



Prix/services eau - Hausse de prix en IDF

Le prix de l'eau va encore augmenter en ILE DE FRANCE
Les élus d'ILE DE FRANCE, représentants aux SEDIF, ont voté hier pour une augmentation du prix de l'eau.. A croire qu'ils sont sourds aux difficultés de pouvoir d'achat de leurs concitoyens !
Une augmentation du prix de l'eau de 2 % sera applicable alors que les demandes d'élus et de l'ACME proposaient pour soulager les particuliers une baisse de 20 %.



"Le prix de l'eau va encore augmenter"
Article de Corinne Nèves : Le Parisien du14/12/07



L'eau courante coûtera plus cher en 2008 aux habitants de 30 communes. La gauche avait demandé une baisse du prix de 20 %.

HIER, le Syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif), réuni à l'usine de Choisy-le-Roi, a décidé une augmentation de 2 % sur la part du prix de l'eau. Cet organisme, présidé par André Santini, maire Nouveau Centre d'Issy-les-Moulineaux, n'a pas voulu suivre les arguments de la minorité politique du conseil syndical qui demandait une baisse de 20 % du prix de l'eau effective dès le 1er janvier.
« Nous, maires et délégués du Sedif avons demandé au président d'inscrire cette question à l'ordre du jour, mais il nous a rétorqué que celle-ci était arrivée deux jours trop tard et que, de toute façon, la question était délicate et sensible...»
, explique Christian Métairie, président de la communauté d'agglomération du Val de Bièvre et adjoint au maire Gauche citoyenne d'Arcueil.

Remous générés par l'enquête du magazine « UFC-Que choisir »
Le sujet est brûlant, assurément. Surtout à cause des remous générés par l'enquête du magazine « UFC-Que choisir », deuxième du genre, parue en novembre dernier et portant sur les factures d'eau potable, détaillant les coûts annuels d'exploitation, de gestion, d'assainissement... A la suite de cela, la communauté d'agglomération du Grand Lyon a obtenu moins 16 % sur le prix de l'eau et Sète moins 25 %. A la communauté urbaine de Bordeaux, l'entreprise délégataire a dû s'engager à réinjecter 233,7 millions d'euros dans les dépenses d'exploitation et en investissements. Sollicité hier au ministère, au Sedif et à la mairie d'Issy, André Santini n'a pas donné suite à nos questions.
Pour les cent quarante-quatre communes gérées par le Sedif (hors Paris)*, la note sera donc un peu plus salée. « Je crains que, pour l'année prochaine les choses soient difficilement modifiables, poursuit Christian Métairie. Toutefois, le comité a confirmé qu'il allait discuter avec les enquêteurs d' UFC-Que choisir dont les données sont contestées. Il y a une évolution, ça avance doucement. »

Une régie publique à l'horizon ?
Le contrat entre le Sedif et Veolia Eau arrive à terme en 2010. Selon l'Association pour le contrat mondial de l'Eau (ACME France), qui cite l'UFC-Que choisir, les quatre millions d'usagers du Sedif en Ile-de-France paient le mètre cube d'eau 1,60 € , « alors que le coût de ce service est estimé à 0,62€ ».
Régulièrement attaqué, le Sedif a dénoncé les « calculs erronés » et les « partis pris » de cette étude.
Créé en 1923, le Sedif regroupe 144 communes d'Ile-de-France dans sept départements. Le service de l'eau du Sedif est géré par Veolia Eau, via la Compagnie générale des eaux, dans le cadre d'une délégation de service public. Paris ayant annoncé le retour a une gestion publique, l'idée fait son chemin dans l'esprit de certains élus du comité dénonçant « l'illisibilité des coûts de production de Veolia ».

* Les villes du Val-de-Marne dont l'eau potable est gérée par le Sedif sont : Ablon-sur-Seine, Alforville, Arcueil, Bry-sur-Marne, Cachan, Champigny, Charenton-le-Pont, Chennevières, Chevilly-Larue, Choisy, Fontenay-sous-Bois, Fresnes, Gentilly, Ivry, Joinville, L'Haÿ-les-Roses, Le Kremlin-Bicêtre, Le Perreux, Maisons-Alfort, Nogent, Orly, Rungis, Saint-Mandé, Saint-Maurice, Thiais, Villejuif, Villeneuve-le-Roi, Villiers-sur-Marne, Vincennes, Vitry.



Source : ACME France


Date de création : 17/12/2007 ¤ 16:53
Dernière modification : 30/12/2007 ¤ 21:58
Catégorie : Prix/services eau
Page lue 4869 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^