Texte à méditer :  

"Jusqu'à ce que la douleur le lui enseigne , l'homme ne sait pas quel trésor est l'eau"

   Lord Byron

Connexion...
 Liste des membres Membres : 2385

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 7

Total visites Total visites: 0  
Articles eau

Fermer .Biblio

Fermer Divers

Fermer Matériel / Techn.

Fermer Pollution de l'eau

Fermer Prix/services eau

Fermer Qualité de l'eau

Articles assainiss.

Fermer .Biblio

Fermer Assainissement

Fermer Compost

Fermer Toilette sèche

Installation EDP
Q / R ministérielles
Tous Azimuts
Pluviométrie
L association
Sondage
 
Résultats
Sommes membre de
éc'eau-logis soutient
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
203 Abonnés
Webmaster - Infos
Calendrier
Recherche



.Biblio - "L'eau des multinationales, les vérités inavouables"


Publié chez Fayard , le 4 janvier 2006 en librairie (250 pages 19 euros)

"L'eau des multinationales, les vérités inavouables"

livre De R. Lenglet et JL. Touly



Ce livre révèle les méthodes des grandes compagnies de l’eau pour transformer les usagers en « vaches à lait » et neutraliser les élus.
Témoignages à l’appui, il montre comment, grâce à la connivence avec des hommes politiques et des syndicalistes, à des comptes opaques, à des financements discrets, à des sociétés aux apparences trompeuses, ces firmes s’emparent de marchés et les conservent dans des conditions économiques douteuses. L’enquête évoque au passage les dessous d’un des plus gros scandales financiers de ces dernières années : le transfert sur des comptes irlandais de milliards d’euros initialement destinés à la réfection des réseaux de distribution.
Les pratiques abusives des multinationales de l’eau sont lourdes de conséquences pour les usagers et représentent un réel danger pour la démocratie. Plus dramatique, en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie, c’est parfois la population qui se retrouve privée d’eau potable.
Toutefois, les choses commencent à bouger. Dans de nombreux pays, les firmes ont dû changer d’attitude ou se retirer. En France, de Toulouse à Lille, en passant par Paris, Lyon, Marseille, Cherbourg, Castres, Neufchâteau, Varages et bien d’autres, des associations se sont mobilisées pour imposer une gestion plus transparente et moins coûteuse.
Cet ouvrage s’adresse à tous ceux qui ne veulent plus être des payeurs aveugles et souhaitent apprendre à lutter contre le commerce d’un patrimoine vital.



Bonne lecture !


Date de création : 16/12/2007 ¤ 21:59
Dernière modification : 29/12/2007 ¤ 16:59
Catégorie : .Biblio
Page lue 3405 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°1 

par cricri78 le 10/07/2009 ¤ 17:38

Touly est un ancien de Générale des Eaux qui se venge... depuis déjà longtemps, d'autant plus qu'il se fait des ronds en même temps ! Donc il mélange des vérités, des demis vérités et des mensonges ou supputations sans fondement.

L'argent "détourné" l'a été par un certain J.M. Messier, mais pas au profit de la société qui en est ressortie pour l'eau, c'est à dire VEOLIA. Au profit de sa soif de paillettes, hollywoodiennes en particulier, de Vivendi et de plus cet argent est parti en fumée...

Veolia a au contraire été spoliée par ce triste sire, et bien davantage : environ 15 milliards de dettes encore aujourd'hui en héritage de ce salopard.

Il est totalement absurde de relier le manque d'eau dans les pays en voie de développement aux multinationales (en pensant bien sûr à suez-lyonnaise et veolia). Cela n'a ni queue ni tête !

Au contraire même, quand il arrive qu'un financement de la banque mondiale soit mis en place pour améliorer la desserte en eau quelque part, que croyez-vous plus efficace : de donner cet argent au gentil dirigeant du coin pour qu'il engraisse ses copains et sa famille, ou de faire un concours pour qu'une société spécialisée remporte le marché.

Si on compare au bout du compte, dans lequel des deux cas pensez-vous qu'il y aura le plus de résultats, de concret ?

 

PS : coucou l'Ecoleau, suis quand même venu jeter un oeil sur ton site, suite à ta pub sur FS

^ Haut ^