Texte à méditer :  

"Jusqu'à ce que la douleur le lui enseigne , l'homme ne sait pas quel trésor est l'eau"

   Lord Byron

Connexion...
 Liste des membres Membres : 2407

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonyme en ligne : 1

Total visites Total visites: 0  
Articles eau

Fermer .Biblio

Fermer Divers

Fermer Matériel / Techn.

Fermer Pollution de l'eau

Fermer Prix/services eau

Fermer Qualité de l'eau

Articles assainiss.

Fermer .Biblio

Fermer Assainissement

Fermer Compost

Fermer Toilette sèche

Installation EDP
Q / R ministérielles
Tous Azimuts
Pluviométrie
L association
Sondage
 
Résultats
Sommes membre de
éc'eau-logis soutient
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
203 Abonnés
Webmaster - Infos
Calendrier
Recherche



Compost - Le compost de TLB : 3

 

Le compost de TLB , sa gestion , son résultat ...

Second reportage photos

 

Photos réalisées chez  "Pierre L'écoleau"

 

Voici le type de "litière" que j'utilise dans mes toilettes TLB : du copeau de menuiserie, en bon mélange de calibre : sciure + petits copeaux + moyens copeaux ..

 

copeaux_tlb.jpg

 

 

Voici le type de "déchet" végétal que j'utilise principalement en couverture de compost, pour recouvrir chaque seau vidé sur le tas : les petits copeaux de tronçonnage récupérés par tamisage à chaque fois que je coupe (sur bâche) mon bois de chauffage ..

 

copeaux_tamis-1.jpg

 

 

copeaux_tamis-2.jpg

 

 

copeaux_tamis-3.jpg

 

Je conserve toujours à côté de mes bacs une poubelle (80 l.) à couvercle de ces copeaux récupérés .....

 

Voici ce que donne la différence de couleur (réaction d'oxydation) entre les copeaux de résineux (litière de mes toilettes) (beige clair), ces copeaux de tronçonnage de bois de chêne (brun) et bois de châtaignier (noir) :

 

compost_copeaux.jpg

 

 

Voici quelques vues de champignons qui apparaissent parfois dans le bac qui est en repos, après remplissage complet ..

Je n'ai pas encore cherché à identifier de quels champignons il s'agit ... avis aux connaisseurs !

 

compost_champi_1.jpg

 

compost_champi_2.jpg

 

compost_champi_5.jpg

 

 

Voici le "grand bac de maturation", après 8 à 10 mois de maturation, alors qu'à son remplissage, il était plein !

 

compost_bac_tasse.jpg

 

C'est donc ce "grand bac" que je dois vider lorsque mes 3 petits bacs sont pleins, afin de transférer le contenu des 2 plus "anciens" dans le grand pour leur phase de maturation.

Je rappelle ici que je fonctionne sur des rotations de 3 petits bacs, donc, lorsque j'arrive en fin de remplissage du 3è , les autres ont déjà séjourné 4 à 6 mois (remplissage) + 4 à 6 mois (repos) pour le 2è .. , et 4 à 6 mois (remplissage) + 8 à 12 mois (repos) pour le 1er !

Une fois les 3 petits pleins, je vide le grand, je transfère 2 petits dans le grand pour maturation, et j'ai de nouveau 2 vides (à remplir de nouveau, l'un après l'autre) et le 3è qui va rester en repos ...

et ainsi de suite ....

 

Voici les photos du vidage du "grand bac" :

Ici, le contenu du grand bac resté au sol en tas, en ayant simplement enlever le pourtour du bac en le soulevant :

 

compost_vid_2011-1.jpg

 

 

En arrière-plan de la photo suivante : la paille qui recouvrait le contenu (isolation) qui a été enlevé et qui sera réintroduite en "lit de fond" d'un nouveau tas ...

 

compost_vid_2011-2.jpg

 

 

A gauche de la photo suivante : le pourtour du Grand bac, enlevé et déposé entier à côté ...

( Attention : l'inspecteur des travaux veille au grain ! )

 

compost_vid_2011-3.jpg

 

 

Voici un aperçu de la texture du contenu du "grand bac" après maturation ...

Avec de nombreuses Cétoines Dorées à la base de ce bac ...  (attention à ne pas confondre la Cétoine Dorée [très bonne pour le compost] avec la larve de Hanneton ou "ver blanc" [nuisible pour les racines des plantes et légumes au jardin] ..)

 

compost_vid_2011-4.jpg

 

 

Voici la différence entre une Cétoine Dorée  (en bas, blanchâtre avec une petite tête et un gros cul violacé) et la larve du Hanneton (en haut, plus jaunâtre) :

cetoine_hanneton.jpg

 

 

Ce compost mûr est de très belle texture, légère, très fraiche, pas trop humide du tout (malgré que le bac ne soit pas couvert), d'une odeur fine et agréablement fraiche ...

 

compost_vid_2011-5.jpg

 

 

Export du compost mûr vers le jardin ..

 

compost_vid_2011-6.jpg

 

 

Une fois le Grand bac vidé, il reste à vider les 2 petits et les transférer dans le grand, en commençant par le plus "jeune" bac et en alternant des couches de compost, de paille, de compost et d'herbe fraiche ... (pour aérer et "réactiver" l'ensemble)

Voici le plus "jeune" bac à vider (4 à 6 mois de remplissage + 4 à 6 mois de repos) ...

Après cette brève phase de repos, le tas s'est déjà tassé sur lui-même d'une vingtaine de centimètres !

 

compost_vid_2011-7.jpg

 

 

Sur la photo suivante, le tas le "moins jeune" des 2 à vider , qui après 8 à 12 mois de repos (selon les saisons), s'est tassé de + de 30 cm .. !, et a déjà une couleur plus foncée et plus homogène que le premier ...

 

compost_vid_2011-8.jpg

 

 

Retour sur le plus jeune bac dans lequel on observe une certaine diversité de couleur, de texture grossière mais assez homogène, dont ne restent plus visibles que quelques feuilles de chêne, les plus difficile à dégrader ...

Cette matière, pourtant à son "1er stade" d'évolution, ne laisse apparaitre aucune odeur désagréable,  et certainement pas d'odeur de M**** .... ! , et ne laisse plus rien apparaitre non plus visuellement !! (si ce n'est quelques morceaux de légumes durs et/ou épais)

Ce tas est plus compacté que le contenu du "grand bac", mais une fois détassé reprend une texture légère et très fraiche.

 

compost_vid_2011-9.jpg

 

 

Nos copines et voisines toujours aussi curieuses ... lors de la remise en tas du "nouveau grand bac" ...

 

compost_vid_2011-10.jpg

 

 

Voici la constitution du "nouveau grand bac" , durant laquelle je charge le milieu, je positionne de la paille sur le pourtour (isolation latérale et maintien du compost) et ensuite je rabats le compost du milieu vers la paille pour maintenir celle-ci bien en place, et je recharge à nouveau le milieu ..

Ne pas hésiter à chaque couche de paille ou d'herbe fraiche intercalée, d'y apporter un ou deux arrosoirs pour bien mouiller l'ensemble, afin de favoriser le départ de fermentation ...

 

compost_vid_2011-11.jpg

 

 

Voici la mise en place du compost mûr sur une future petite parcelle potager, qui sera paillée directement ...

 

compost_mur_2011-1.jpg

 

 

Voici une autre mini-parcelle potager avec un compost de l'année précédente (à droite), sur lequel j'ai rechargé le reste du compost mûr de cette année (à gauche) ...

Constatez la différence de texture et de couleur entre ce "compost" 2011 et ce qu'on pourrait plus facilement appeler ce superbe "terreau" 2010 .. !!

Vu la piètre qualité du sol chez nous, semi-argileux, pauvre, très dur et très caillouteux ... je peux vous assurer que l'on s'extasie de voir pareille qualité de compost, résultat de ..... nos toilettes !!!

Ce compost mûr récupéré en 2011 est donc issu de nos toilettes de l'année 2009 ..

 

compost_mur_2011-2.jpg

 

 

La même chose vu de plus près ..

 

compost_mur_2011-3.jpg

 

 

Ne reste plus qu'à pailler et d'attendre la prochaine plantation !

Ce paillage simple est très important pour conserver une bonne humidité du sol et du compost, car ce compost à forte valeur humique a une très bonne faculté de rétention d'eau, ce qui fait que même sans arrosage en période estivale, en allant gratouiller le fond du compost sous la paille .... on constate avec plaisir cette humidité et cette fraîcheur si bien conservées !!

 

compost_mur_2011-4.jpg

 

Voilà le résultat que nous observons chaque année avec la plus grande satisfaction, avec fierté même, de se dire que tout cet important amendement pour le sol et la qualité de terre que nous "re-produisons" ........ vient du plus profond de nous-même !!!

Simple .... mais tellement riche, tellement vrai, tellement naturel .. !

Et à ressentir pareil plaisir de "produire" cela pour nourrir la terre et pour ensuite nous nourrir nous-même ....... on se dit quelque part que c'est le "Merci" que Mère Nature nous offre à sa manière ....................................

Allez ! ... à vous ! .... YAPLUKA !.

 

PS : Pour rappel, j'avais réalisé en février 2011 un "constat officiel" de mon compost et de mon "aire de compostage", avec mon maire et son 1er adjoint, dont j'avais envoyé copie du C-R aux Ministères de la Santé et de l’Écologie, ainsi qu'à mon C.G. ... , je vous invite à lire ce C-R si ce n'est déjà fait :

"Constat aire de compostage TLB" ..

.

 


Date de création : 28/01/2012 ¤ 19:11
Dernière modification : 30/01/2012 ¤ 07:38
Catégorie : Compost
Page lue 3492 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°1 

par souris le 25/08/2012 ¤ 18:59

Superbe reportage ! Les photos des vers et des différents stades de maturation sont très intéressantes car voici deux mois que nous avons mis en place les TS et le composteur tri-bac: tout se passe bien, cette technique est fort recommandable!
^ Haut ^